News
 
Publications
  • Tous les commentaires vont dans le même sens, depuis le Brexit: haro sur Bruxelles. Méconnaissance du fonctionnement de l’Europe ou mauvaise foi?

    Depuis le 24 juin au matin, les résultats du Brexit sont désormais connus : les électeurs britanniques ont fait le choix de soutenir le camp du « Leave » au détriment de celui du « Remain ».

    Une nouvelle crise s’ouvre pour l’Union européenne – qui n’en était pourtant pas dépourvue – accompagnée de nombreuses interrogations sur le projet européen en tant que tel ; interrogations légitimes, nécessaires, incontournables, même. A condition que les uns et les autres fassent preuve d’honnêteté et de responsabilité.

    (suite…)

  • Le 1er  janvier 1973, le Royaume-Uni, dirigé par le Premier ministre conservateur Edward Heath, intégrait la Communauté économique européenne (CEE). Le 23 juin prochain, David Cameron, un autre leader conservateur, soumettra l’avenir de l’île à un référendum, lui donnant une occasion historique de quitter le projet européen. Le scrutin se tiendra suite aux concessions obtenues par le pensionnaire du 10 Downing Street lors du Conseil européen du 19 février dernier. La campagne débute désormais dans un pays profondément divisé, créant un climat d’incertitude tant sur l’avenir du pays que sur l’UE elle-même.

    (suite…)

  • Pas un jour ne se passe désormais sans qu’un éditorialiste, un expert ou une personnalité politique n’évoque une Europe pleine de doutes, condamnée à un avenir incertain. En janvier dernier, Jean-Claude Juncker, le Président de la Commission européenne, a lui-même débuté son intervention devant les chefs d’Etats européens en énumérant les dangers auxquels est confrontée l’Union, estimant qu’ils étaient « le parfait reflet d’une Europe en polycrise. »

    Les inquiétudes sont nombreuses : crise migratoire, menace terroriste et espace Schengen ; tensions persistantes sur la dette grecque, inquiétudes sur la santé économique des « pays périphériques » et zone Euro ; perspective d’une sortie du Royaume-Uni de l’UE au lendemain du scrutin du 23 juin prochain et montée continue de l’Euroscepticisme sur tout le Continent. L’actualité met crûment en perspective la fragilité de la construction européenne, rappelant que celle-ci n’est pas un acquis irréversible mais un lent processus d’intégration dont les moteurs semblent être aujourd’hui grippés.

    (suite…)